Que voir, que faire à San Antonio de Areco?

San Antonio de Areco est une ville pleine d’attraits où petits et grands trouveront leur bonheur.
Alors, que voir et que faire à San Antonio de Areco?

Le vieux centre

Pour les adeptes de culture et d’histoire, quoi de mieux que de commencer votre visite par la place principale Ruiz de Arellano qui abrite la paroisse San Antonio de Padua. Cette dernière raconte à elle seule comment les premiers conquistadors espagnols, important des matériaux nobles d’Europe, ont commencé à édifier la ville autour de 1730.

L’actuelle mairie, en face de la paroisse, est quant à elle une ancienne demeure coloniale qui appartenait à l’une des plus riches familles du bourg, la famille Laplacette (d’origine française!), depuis sa construction en 1885 jusqu’à son acquisition par la ville en 1966. Aujourd’hui, on peut la visiter et observer son grand patio intérieur, son carrelage d’époque, son ancien puits et ses grilles en fer forgé.

Les artisans

A proximité se trouve le musée et l’atelier d’orfèvrerie de la famille Draghi, ouvert en 1960. La salle d’exposition, située sous la coupole de la demeure, accueille une collection impressionnante de pièces gauchescas du 19ème siècle, toutes plus belles les unes que les autres et 100% en argent. On y trouve une grande quantité de facones et tiradores (couteaux et ceintures de gauchos), mais aussi des pièces constituant le harnachement du cheval : filets, selles, mors, ou encore étriers en argent. Disséminés dans la ville de San Antonio de Areco, plus d’une trentaine d’orfèvres vivent encore aujourd’hui de cet artisanat qu’ils partagent avec les tresseurs de cuir (sogueros), les tisseurs de laines naturelles (tejedores), les selliers et les céramistes. Tous sont heureux et fiers de présenter leur travail aux visiteurs.

Toujours dans l’art associé à la figure du gaucho, le musée Las Lilas présente quant à lui une sélection d’œuvres originales du peintre Florencio Molina Campos (1891-1959). Ces aquarelles, d’abord connues grâce aux calendriers édités par la marque d’espadrilles « Alpargatas », représentent des scènes de vie des gauchos, gardiens de la Pampa. Le musée accueille également diverses expositions d’expressions artistiques datant de l’époque précolombienne jusqu’à nos jours.

Le Musée Ricardo Güiraldes

En bordure de la ville, traversez le Puente Viejo (Vieux Pont), datant de 1857 et emblème de la ville, afin de rejoindre le Musée Gauchesco Ricardo Güiraldes. Ce musée public rend hommage à la figure emblématique du gaucho et au célèbre écrivain, romancier et poète argentin Ricardo Güiraldes (1886-1927). En parcourant les six salles et l’ancienne pulpería la Blanqueada, vous découvrirez une grande diversité d’œuvres, d’objets et de documents anciens, qui retracent la vie de ce dernier, mais aussi les us et coutumes des gauchos d’hier et d’aujourd’hui. Attention : les légendes et explications sont en espagnol.

Boliches et pulperias

Au coeur de la vieille ville, rendez-vous en fin de journée pour une picada bien méritée au Boliche de Bessonart, l’une des pulperías les plus authentiques de San Antonio de Areco, et admirez l’architecture et la décoration de ce lieu intemporel.

Los Principios ou encore le bar San Martin sont les deux autres boliches emblématiques de la ville, fréquentés par les paysans et gauchos qui s’y retrouvent pour partager une bière et jouer aux cartes.

Petits bourgs alentours & Estancias

Situés sur la commune de San Antonio de Areco, les petits bourgs pittoresques de Vagues, Duggan et Villa Lia valent également le détour.

Tout cela sans oublier de partir à la rencontre des gauchos travaillant dans les Estancias de la région, où vous aurez peut-être l’occasion d’arpenter la Pampa sur le dos d’un cheval criollo.

Par le biais de nos visites guidées et nos excursions, notre équipe est à votre disposition pour vous faire découvrir toutes ces richesses et bien d’autres encore!